Administratif

Comment savoir si ma voiture passe au contrôle technique ?

Depuis 1986, il est obligatoire de mettre à jour son inspection technique. Bien qu’il s’agisse d’un coût supplémentaire d’entretien du véhicule, il est utile aussi bien pour la sécurité personnelle que pour les autres conducteurs. Le contrôle technique de votre véhicule est effectué par un contrôleur technique agréé par la préfecture. Il vérifie les composants essentiels de votre véhicule pour la sécurité et l’environnement sans démontage.

A lire en complément : Combien coûte votre carte grise ?

Il doit être complété dans les six mois suivant le quatrième anniversaire de la date d’achat d’un véhicule neuf et tous les deux ans par la suite. Depuis 2012, le contrôle a été constitué de 124 points, dont 72 font l’objet d’une visite de retour. Si une erreur est détectée lors de la vérification de ces 72 points, la vérification ne sera tout simplement pas validée et vous devrez le répéter une deuxième fois, ce qui conduira à d’autres coûts mène. Le Contrôleur vous remettra alors un rapport avec tous les points cassés et apposera le cachet sur votre certificat d’inscription indiquant la date de votre visite de retour. Vous disposez d’un délai de 2 mois à compter de la date de l’inspection pour effectuer des réparations avant de représenter votre véhicule pour une visite de retour. Pour passer le contrôle technique à coup sûr, vous n’avez pas besoin de le repasser et de perdre du temps et de l’argent. Nous vous recommandons d’examiner simplement les points suivants avant de procéder à votre rendez-vous.

Résumé

A voir aussi : Que savoir du certificat de conformité européen ?

  • Les différents points de l’inspection technique
    • 1 — Propreté
    • 2 — Pneus
    • 3 — Éclairage et signalisation
    • 4 — Visibilité
    • 5 — Équipement
    • 6 — Niveau d’huile
    • 7 — Plaques d’immatriculation
    • 8 — Système de freinage
    • 10 — Carrosserie
    • 11 — Prix du moteur
  •  ; contrôle technique

Les différents points de l’inspection technique à réviser

1 — Propreté

Lors de l’inspection technique, assurez-vous que le véhicule est propre (minimum). Porter une attention particulière au châssis et aux autres assemblages fournis par la personne responsable être vérifiée. En fait, le contrôleur ne sera pas en mesure de valider certains éléments qu’il ne peut pas voir ou tester. Une visite à un lavomatik est fortement recommandée.

2 — Pneus

Les pneus usés sont la cause de la plupart des problèmes qui conduisent au refus de l’inspection technique. L’inspecteur vérifiera s’il est en bon état, sans encoches ni hernies. Vérifiez l’uniformité et le degré d’usure de vos pneus, la hauteur de la bande de roulement (profondeur des rainures), qui devrait être supérieure à 1,6 millimètres. Si les indicateurs d’usure (petits renflements dans les tiges principales) arrivent au même niveau que la bande de roulement, il est nécessaire de changer les pneus.

3 — Éclairage et signalisation

Contrôlez l’ensemble de l’éclairage de votre véhicule. Vérifiez les feux de position (avant et arrière), des feux de route et des feux de route, des feux de signalisation avant et arrière, des feux stop (y compris les feux de brouillard avant), des feux de plaque d’immatriculation arrière et des feux de bord. N’oubliez pas de vérifier les feux de détresse lorsque le contact n’est pas allumé.

4 — Visibilité

Le pare-brise devrait être présent… (s’il n’est pas nécessaire de trouver des fissures, il ne doit y avoir aucun inconvénient dans le champ de vision. La fixation des miroirs est également vérifiée. Toujours en termes de visibilité, les essuie-glaces avant effectueront un test de leur fonctionnement au cours de cet essai et si vous êtes suffisamment sous le projecteur du liquide de lave-glace sous le capot.

5 – Équipement

Assurez-vous que les sièges de votre véhicule sont sécurisés. Vérifiez l’état général de toutes les ceintures de sécurité, ils doivent être fonctionnent correctement, être accessibles pour le contrôle (ceintures transparentes qui pourraient être cachées sous le siège arrière) et être en bon état. Vérifiez également le bon fonctionnement du klaxon et son contrôle, ainsi que le dispositif antivol (verrouillage du volant).

6 — Le niveau d’huile

Aucun inspecteur ne vérifiera le niveau d’huile, mais ceci, ainsi que la qualité du produit utilisé, se reflète dans les performances du moteur en termes d’émissions d’échappement, ce qui est extrêmement important pour décider de l’inspection technique. Vérifiez régulièrement vos niveaux (et n’oubliez pas de vider selon la réglementation) !

7 – Plaque d’immatriculation

Avant et arrière doivent être en bon état (ni cassés ni fissurés) et lisibles. Votre sol doit être en bon état (pas non accroupé). Et il n’est pas nécessaire d’ajouter que le numéro d’enregistrement doit correspondre à celui de la carte grise. Il n’est pas ?

8 — Le système de freinage

N’ oubliez pas de faire vérifier vos plaquettes (même si nécessaire pour les changer), les disques de frein et les tambours, ainsi que le niveau de liquide de frein par un mécanicien automobile professionnel. Si votre voiture se déplace d’un côté ou de l’autre lors d’une pressurisation, cela est probablement un signe de freins en mauvais état. Le frein de stationnement (frein à main) doit fonctionner correctement.

10 — Le corps

Le corps ne doit pas avoir de parties endommagées ou faire saillie susceptible de blesser un tiers. Si vous avez des poteaux de porte ou de pare-chocs Rebik, retirez-les, ils ne sont pas obligatoires. Assurez-vous également que tous les ouvre-portes sont ouverts et fermés correctement. Attention, l’incapacité de L’ouverture du capot moteur entraînera l’annulation de la commande et entraînera une nouvelle visite complète.

11 — Le moteur

Vérifiez l’étanchéité et la fixation de votre tuyau d’échappement. Envisagez de contrôler votre niveau d’huile et de liquide de refroidissement. Seul un professionnel peut déterminer de manière fiable si votre voiture est polluante ou non. D’autre part, l’utilisation prolongée d’un diesel dans la ville conduira inévitablement à une contamination. Pour craquer votre moteur avant le test de pollution, prenez quelques dizaines de kilomètres sur l’autoroute ou l’autoroute.

Le prix d’une inspection technique

L’ inspection technique des voitures est obligatoire, mais comme nous le savons peu, les prix sont à la discrétion des centres. Les tarifs varient considérablement à l’échelle nationale et vont de 40 euros pour le moins cher à 90 euros pour les moins chers pour le le plus cher. En moyenne, un conducteur doit désormais payer la somme de 67,27€ pour les voitures particulières (essence et diesel).

Nous vous recommandons d’utiliser la comparaison des prix tels que simplauto.com, ct-malin.com ou controlleauto.com avant de prendre rendez-vous. En outre, la concurrence dans ce domaine est difficile : n’ayez pas peur de demander un rabais. Les réductions sont courantes et les centres peuvent facilement accorder une réduction de 10% ou une visite aller-retour gratuite.

Sur les 124 points contrôlés, il vous sera absolument difficile de tout vérifier en mécanique, direction ou pollution. Cependant, vous aurez la possibilité de contrôler les premières choses pour vous préparer au mieux à votre contrôle technique. Pour plus d’informations, toutes les informations sur l’inspection technique des véhicules peuvent être trouvées sur le site Web de l’Organisation technique centrale : statistiques et bilans par véhicules, règlements, listes de points de contrôle, qui en cas de défauts, etc.

style= « display:block « data-ad-client= « ca-pub-85118573273997″ data-ad-slot= « 274276816″ data-ad-format = « auto » data full width responsive= « true »

Article similaire