Assurance

Les inconvénients d’assurer son vélo électrique

Comme toutes choses, le vélo électrique s’assure. Grâce à cela, vous pourrez faire face au divers imprévu qui surgisse éventuellement. Toutefois, assurer un vélo électrique n’est pas toujours nécessaire. Parfois cela semble même présenter des inconvénients. Nous vous expliquerons plus en détails pourquoi il ne faut pas alors faire assurer votre vélo électrique.

Faut-il assurer votre vélo électrique ?

La réponse à cette question se repose sur une étude. D’après cette étude, les vélos électriques auraient plus de chance d’être vélo. En effet, le risque de vol est grand sur ce type de vélo et ce n’est pas sans raison. Cela est dû en grande partie à l’importante valeur marchande de ses vélos. Ainsi, le recours à une assurance pour vélo électrique engendre une prise en charge pas l’assureur. Cependant, il ne faut pas vous laisser berner. N’allez pas payer des frais pour une assurance et ne rien en tirez. Oui, l’assurance vélo n’est toujours pas utile. En effet, le vol de vélo a que vous pensez assurer est bien souvent finalement non couvert. Ceci a pour raison différente éléments qui constitue une limite à ce contrat.

A découvrir également : Les kits de conversion auto et leur impact sur l'assurance

Quelles sont les limites de votre assurance pour vélo électrique ?

L’assurance vélo électrique présente des limites qui font douter de sa pertinence. C’est limites sont des risques auxquelles vous vous soumettez. Elles constituent un obstacle à cette assurance. D’une part, une erreur classique dans ce genre d’assurance est de se croire protégé qu’importe l’emplacement du vélo. En effet, avec cette assurance, la protection du vélo se conditionne à l’espace privée dont le garage. Par conséquent, votre assurance n’est pas valable pour protéger votre vélo en pleine circulation. C’est là une raison majeure qui justifie de ne pas avoir recours à cette assurance. En effet, il est inutile de dire que votre vélo risque beaucoup plus dehors que chez vous. D’autant plus si vous avez d’autres assurances qui vous couvrent.

D’autre part, cette assurance même valide reste limitée. En effet, il se peut que vous l’ignoriez, mais elle ne couvre les vols que si le vélo est protégé par un antivol agréé. Il s’agit des antivols certifiés SRA, ART, FUB et AFNOR. Sans cela, votre assurance ne vous sera d’aucune utilité. À quoi bon en avoir alors ? Et ceci d’autant plus, si vous avez déjà une assurance responsabilité civile

A lire également : Assurance auto : les obligations légales à connaître en France

Faut-il encore assurer son vélo si vous avez une assurance responsabilité civile ?

Une assurance responsabilité civile couvre déjà la plupart des risques que peut encourir votre vélo. En effet, sur la question des accidents, votre assurance responsabilité civile vous couvre de tout dommage cause à autrui.  De plus, elle est souvent intégrée à votre assurance habitation et n’est obligatoire que si vous êtes au-delà des 250W. 

Toutefois, cette assurance ne vous protège pas du vol ou de la casse. Il est alors évident qu’il faut une assurance vélo électrique. Mais rappelez-vous des limites de cette assurance. Si vous prenez vos précautions et qu’à cela, vous ajoutez votre responsabilité civile, vous avez déjà toutes la protection qu’il faut.

Que retenir ?

L’assurance vélo électrique est nécessaire. Cependant, dans bien de cas, elle n’est qu’une solution inefficace et ne sert qu’à vous conforter dans votre peur. Si vous prenez les bonnes précautions, elle n’est en rien nécessaire et ne présente que des inconvénients. En effet, elle est coûteuse, à des limites et vous pouvez vous en passer.

Article similaire