Assurance

Quelle garantie pour une voiture d’occasion en Corse ?

Acheter une voiture d’occasion en Corse peut être perçu comme moins rassurant qu’acheter une voiture neuve, notamment au niveau des garanties et de la responsabilité du vendeur, quand on connait les routes insulaires.
Pourtant, il existe des garanties qui protègent les acheteurs qui décident de passer par l’occasion, en Corse comme ailleurs, surtout s’ils font confiance à un professionnel. Découvrez les plus classiques.

L’occasion, plus risquée que le neuf ?

En achetant neuf, vous pouvez profiter d’une certaine tranquillité pendant 2 à 7 ans et ce sans avoir à dépenser de l’argent en cas de gros problème sur le véhicule. Il est vrai qu’acheter un véhicule d’occasion présente une plus grosse part de risque, même si elle reste relative avec les progrès récents. Cependant, plusieurs recours ont été mis en place, en particulier si vous décidez d’acheter auprès d’un revendeur professionnel.

A voir aussi : Conduire sans assurance auto : quelles sont les sanctions ?

Il existe trois types de garanties qu’il vous est possible d’utiliser lorsque vous vous déciderez à acheter une voiture d’occasion en Corse chez un professionnel.

La garantie légale de conformité

Il s’agit d’une garantie appliquée aux véhicules neufs ou bien aux occasions récentes. Elle dure deux ans en Europe, sans être limitée par les kilomètres. Si le véhicule est moins récent, alors cette garantie est limitée à 6 mois, si vous achetez le véhicule auprès d’un professionnel. Il doit être sûr que le véhicule que vous achetez soit conforme à l’usage que vous voulez en faire. Cette garantie couvre les défauts de fabrication et les pannes mécaniques qui peuvent survenir. Attention, c’est uniquement le cas si le vendeur ne peut pas prouver que vous en êtes à l’origine (si, par exemple, vous n’avez pas respecté les préconisations d’entretien). Le vendeur peut refuser d’être jugé responsable si vous aviez connaissance du problème du véhicule avant de signer. Il devra toutefois en apporter également la preuve. Sinon, dans tous les autres cas, c’est au revendeur de prendre en charge les divers frais entraînés par les réparations.

A lire aussi : Les meilleurs crédits auto chez Macif.fr

La garantie « vices cachés »

Cette garantie s’applique à l’achat d’un véhicule d’occasion chez un professionnel comme auprès d’un particulier ( lire cet article). À partir de la date d’achat du véhicule d’occasion, elle reste valable 5 ans. Si vous découvrez un défaut, vous disposez de deux ans pour prévenir le vendeur. Il est préférable de lui envoyer un courrier recommandé. Attention, comme le précise le nom de la garantie, le défaut doit être caché (si l’un des sièges est abîmé ou le pare-brise présente un impact, cela ne s’applique pas). C’est valable pour un défaut qui était présent avant la vente et donc les pièces d’usure ne comptent pas.

Dans ce cas, c’est l’acheteur qui doit prouver qu’il y a un vice caché. Cela peut être compliqué et donner lieu à des batailles entre vendeur et acheteur. Vous pouvez demander une ou plusieurs expertises différentes pour étayer votre argument. Si vous obtenez gain de cause, vous pouvez décider soit de garder le véhicule mais de demander un dédommagement soit de le rendre et être totalement remboursé.

Les diverses garanties commerciales

Il ne s’agit pas de garanties obligatoires. Elles peuvent vous être proposées par le vendeur gratuitement (ou contre un petit supplément). Lors de l’achat, le vendeur est dans l’obligation de vous donner un contrat écrit précisant la durée de la garantie. Il doit comprendre le prix et les modalités d’application (étendue territoriale, les éventuelles pièces non couvertes par la garantie, le nom et l’adresse du garant, etc.). Il est important de bien lire ce document car les garanties commerciales peuvent exclure un certain nombre de choses et de fait avoir un intérêt relativement moindre, surtout si vous devez les payer. Il vaut donc mieux bien vous renseigner en amont pour savoir si cela vaut vraiment le coup.

Les garanties dites « longue durée » proposées par certaines marques peuvent être considérées comme des garanties commerciales, cessibles en occasion et parfois soumises à certaines restrictions assez importantes.

Article similaire