Motos

Reconnaître un casque de bonne qualité

C’est l’article R431-1 du code de la route qui souligne l’obligation du port du casque pour le conducteur et le passager de la moto. Sur le marché, ce ne sont pas les casques qui manquent, mais comprenez bien qu’ils ne sont pas tous de la même qualité. Pour votre sécurité, il est fortement recommandé de privilégier un casque de bonne qualité et de zapper les contrefaçons. Voici quelques détails qui vous aideront à reconnaître un modèle de bonne qualité et un modèle contrefait.

La qualité chez les meilleures marques

Vous devez savoir que certains casques conviennent plus à la circulation sur certains types de motos. Le casque jet par exemple n’est pas vraiment fait pour vous si vous êtes souvent sur les autoroutes et si vous roulez à grande vitesse. En tout cas, lorsque vous connaissez le type de casque qu’il vous faut, on vous recommande d’aller chez des marques connues. Ce sont celles qui garantissent à 100% la qualité. Les marques peu connues n’ont pas vraiment d’expérience et ne comprennent pas toujours l’importance de votre sécurité. Oubliez donc ces casques venant de marques que vous n’avez jamais entendues et dont le nom est difficile à prononcer.

A voir aussi : 3 conseils pour choisir un Dirt Bike de qualité

Vérifier le matériau de la calotte et l’homologation

Certaines marques bien connues proposent des casques moins chers qu’on se questionne parfois sur leur qualité. Sachez qu’ils ne sont pas forcément de mauvaise qualité. D’ailleurs, pour être sûr de la qualité, vérifiez les matériaux pour la conception de la calotte extérieure. Si vous trouvez que le casque est en résine thermoplastique, il n’est pas de bonne qualité, autrement dit, il n’est pas si résistant aux impacts. Cependant, si le casque est en fibre, en verre ou en carbone, vous avez la garantie de la résistance.

A voir aussi : Rétroviseurs moto embout de guidon : que savoir sur cette pièce indispensable à votre moto 

Si vous n’êtes pas encore sûr de la qualité, vous pouvez vous référer à l’homologation. Oui, tous les casques qui se trouvent sur le marché français ne sont pas homologués. Ceci dit, certains ne suivent pas la norme en vigueur. Pour vérifier l’homologation d’un casque, vous pouvez voir l’étiquette qui se trouve sur la fermeture, à l’arrière ou à l’intérieur du casque. Normalement, le casque accepté sur le territoire européen doit avoir l’homologation ECE 22.05. Pour être sûr, faites votre choix parmi ces 30 casques de moto.

Attention aux contrefaçons

Dans cette collection de casques, il y a également des contrefaçons. Vous devez savoir que même s’ils semblent identiques au visuel, ils n’offrent pas les mêmes garanties et protections que peuvent apporter un casque original. Avec ce type de casque, vous mettez vraiment votre vie en danger. Vous avez compris : un casque contrefait est vraiment de mauvaise qualité. Pour le reconnaître, vous pouvez vous pencher sur :

  • Son prix : comme tout autre produit contrefait, les casques de ce type sont moins chers. NE vous laissez pas berner par le commercial qui dit avoir négocié les prix auprès du fabricant directement. Pour vérifier ces prix, passez sur le site de la marque, si le casque que vous avez trouvé affiche un prix de moins 90%, ce n’est pas une liquidation, ni une grosse réduction pour les fêtes, c’est de la contrefaçon,
  • Ses photos et sa description : si vous achetez votre casque sur un site d’annonces généralistes, méfiez-vous, car on y retrouve des casques contrefaits. Vous pourrez reconnaître ces derniers par leur description qui est composée avec un mix d’anglais et de français ou qui vient d’un outil de traduction en ligne. Même un revendeur fera attention à la fiche descriptive, s’il s’agit bien du produit original. Certaines photos, notamment celles avec un casque dans l’herbe ou devant un carton, peuvent prouver qu’il s’agit d’un casque contrefait,
  • Ses caractéristiques : on comprend que vous voulez avoir un casque original, ce qui explique votre choix qui va vers un casque qui vous paraît plus décoré. Sachez qu’il peut s’agir d’une contrefaçon et non d’une variante. Pour vous assurer qu’il s’agit bien d’une contrefaçon, regardez le site officiel de la marque ou son catalogue.

Article similaire