Assurance

A quelles garanties souscrire avec un vehicule d’occasion ?

Bon nombre de personnes misent sur l’acquisition d’un véhicule d’occasion dans l’objectif de réaliser des économies importantes. Comparé à une automobile neuve, un véhicule d’occasion peut être vendu jusqu’à 30 % moins cher. En plus de cela, l’achat d’un véhicule d’occasion peut vous donner accès à quelques garanties. Si certaines de ces garanties sont obligatoires, d’autres peuvent être souscrites en complément pour mieux protéger le véhicule. Pour vous éviter les risques et les pièges associés à l’achat d’occasion, découvrez, les garanties auxquelles vous pouvez souscrire.

Une attestation légale concernant les vices cachés

Après un achat sur un site de voiture d’occasion, vous devez adhérer à une garantie légale vices cachés. C’est une attestation obligatoire pour tous types d’automobiles d’occasion, que l’achat soit fait chez un professionnel ou auprès d’un particulier. Cette assurance est activée dès que les défauts sont découverts, elle dispose d’une durée de validité de 2 ans. Afin d’en bénéficier, il est important de se conformer à quelques critères importants. Dans un premier temps, le vice constaté doit avoir provoqué l’impossibilité d’utiliser le véhicule. Par exemple, un simple souci avec un rétroviseur électronique n’est pas pris en considération.

A lire en complément : Les conducteurs ne sont pas très enthousiasmés par leur assurance auto

Dans un second temps, un professionnel automobile agréé doit constater et certifier le défaut. L’expert doit pouvoir prouver dans un rapport que le défaut a été fait avant l’achat du véhicule. Le cas sera défendu au tribunal grâce à ce rapport. Il faut savoir que dans cette démarche, vous prendrez en charge les frais de justice qui vous seront remboursés si vous obtenez gain de cause. Dans le cas d’un jugement en votre faveur, vous pourrez choisir d’annuler l’acquisition ou de baisser le prix du véhicule.

Une garantie légale de conformité

Si vous êtes professionnel, vous êtes obligé de souscrire une garantie légale de conformité. Avec une durée de validité de 2 ans, la garantie légale de conformité est activée juste après la livraison du véhicule. Cette assurance obligatoire permet de garantir que le véhicule d’occasion vendu est bien équivalent à celui décrit par le vendeur. Elle met en lumière toutes les anomalies du véhicule comme :

A lire en complément : Votre assurance auto a été résiliée pour défaut de paiement ? Tout n'est pas perdu !

  • les équipements manquants,
  • les grosses réparations,
  • le kilométrage.

En cas de soucis, il ne sera pas nécessaire pour le bénéficiaire de fournir des preuves, notamment lors des 6 premiers mois. En revanche, si ce délai est dépassé, la preuve du défaut de conformité du véhicule d’occasion avant sa livraison, devra être apportée. Si, au moment de l’acquisition, vous connaissiez le défaut de conformité, vous ne pourrez pas profiter de cette assistance. Il en est de même si, après l’achat, vous avez ajouté des éléments ou effectué des manipulations qui auraient provoqué ce défaut.

Une garantie commerciale

Il s’agit là d’une garantie dont la souscription n’est pas essentielle. Cette souscription est accessible gratuitement chez la plupart des professionnels de la vente de véhicule. Pour proposer cette garantie, le professionnel doit impérativement fournir quelques informations importantes. Cela va des coordonnées du garant jusqu’à l’étendue géographique, en passant par le tarif associé, la durée de la garantie, sans oublier les pièces couvertes. Si la voiture d’occasion est un modèle ancien, uniquement le moteur, le pont et la boîte seront couverts par cette garantie.

Cela ne durera que 3 mois, ce qui en fait une garantie peu utile. Dans le cas d’occasions plus récentes, la durée de cette assurance peut aller de 6 jusqu’à 24 mois. Toutefois, cela est soumis à des conditions qui varient d’un concessionnaire à un autre, bien qu’elles soient plus avantageuses, il faudra prêter attention aux éléments couverts et aux exclusions. Il arrive que certaines offres réservent hélas de mauvaises surprises. Si vous le souhaitez et selon vos capacités financières, vous pouvez adjoindre quelques options supplémentaires.

Une garantie légale et garantie contractuelle

Lorsque vous souscrivez à une garantie contractuelle, vous n’êtes pas obligé de fournir des preuves si une pièce est défectueuse. Les démarches associées sont alors plus simplifiées contrairement à une garantie légale. En plus, il sera compliqué de se retourner contre un particulier. Si ce dernier est réticent, vous risquez de pourvoir en justice, une démarche souvent lente, coûteuse et à l’issue incertaine.

Quant au concessionnaire, il doit privilégier l’option de la coopération pour éviter de mettre à mal sa réputation ainsi que son image. Dans tous les cas, vous pourrez trouver certains particuliers qui vous donnent la possibilité de négocier une garantie supplémentaire. Il faudra juste vous assurer que l’engagement soit fait par écrit. Également, il faudra faire un examen approfondi du véhicule d’occasion convoité. Cette démarche permet de savoir laquelle des garanties, il faudra souscrire pour vous protéger.

Article similaire