Actualités

Après le scandale de Volkswagen, l’Allemagne teste les moteurs de 23 marques

volkvagen

Le scandale de Volkswagen est un événement majeur dans le monde de l’automobile. L’Allemagne qui veut protéger son constructeur leader ne veut pas se laisser faire. C’est dans ce sens que le gouvernement allemand a décidé de faire des tests sur une cinquantaine de modèles de voitures de plusieurs marques. Il s’agira principalement de tester les moteurs diesel de ces 23 marques en question par rapport à leur émission. L’objectif étant de faire des vérifications sur les émissions faites par les moteurs diesel de ces véhicules.

A lire en complément : Acheter une voiture électrique : les indispensables à savoir

Des émissions manipulées

L’affaire Volkswagen est une tricherie d’envergure qui a permis à la marque de mettre sur le marché des véhicules qui ne sont pas en phase avec la réglementation en vigueur au niveau de leurs émissions. Un programme informatique introduit par le constructeur a été à l’origine de cette fraude. Ce logiciel faisait une réduction artificielle des pollutions émises par les moteurs diesel. En effet, les émissions faites réellement étaient au-delà des normes établies.

Des sanctions ont été faites à la marque par plusieurs pays notamment les États-Unis où de nombreux véhicules devraient être renvoyés. De même, au niveau judiciaire des poursuites ont été déclenchées. L’image de cette entreprise leader dans le monde de l’automobile a été très écorchée. Cela a engendré un gros manque de confiance des autorités allemandes envers les constructeurs automobiles.

Lire également : Conducteur : Nos conseils pour choisir votre GPS

Une série de tests sur les moteurs diesel

Suite au scandale de Volkswagen, les autorités allemandes à travers le KBA qui est chargé du transport routier ont annoncé qu’une cinquantaine de modèles de véhicules seront testés. 23 marques seront visées pour ces vérifications. Il s’agira principalement de prouver que les émissions des moteurs n’ont pas été victime de manipulations. Le KBA a indiqué que ces mesures découlent de la révélation selon laquelle Volkswagen aurait installé un logiciel manipulateur sur certains de ses véhicules. Cela a été confirmé par de nombreux organismes, ce qui a impacté négativement sur les activités de la marque qui doit faire face à plusieurs défis. Depuis début octobre, des tests et diverses comparaisons ont été effectués. Cela a permis d’avoir une majeure partie des informations relatives aux émissions des moteurs diesel.

Quelles sont les marques ciblées ?

Le scandale Volkswagen est considéré par certains comme l’arbre qui cache la forêt. En effet, il se peut que le problème soit une pratique pour de nombreux fabricants automobiles. Les 50 modèles de voitures qui seront testés concernent environ 23 marques basées en Europe, en Asie, et aux États-Unis. Les véhicules allemands font partie de la majeure partie des marques soumises au test. C’est ainsi qu’on peut remarquer des voitures de la marque Porsche, Macan, Audi, etc. Les voitures françaises ne sont pas en reste puisque des marques comme Renault et Peugeot seront testées. Le constructeur japonais Mitsubishi sera également de la partie. C’est le cas également pour la marque coréenne Hyundai. Il faut bien comprendre que les entreprises automobiles ciblées sont nombreuses. Les voitures Jeep et Fiat ne seront pas en reste. Il s’agira de voir s’il y a une manipulation ou non sur les émissions de diverses marques.

Article similaire