Actualités

Comment faire pour acheter une voiture avec sa société ?

Une grande majorité des sociétés ont la possibilité d’acheter une voiture pour leur entreprise. En effet, seuls les micro-entrepreneurs et les auto-entrepreneurs n’en ont pas le droit. Si vous désirez acheter un véhicule par l’entremise de votre véhicule, voici comment il faut procéder.

Prouver l’existence de l’entreprise

Naturellement, lorsque l’on désire acquérir un bien par l’entremise de son entreprise, on doit être en mesure de prouver son existence, ainsi que notre droit d’agir en son nom. Tout comme nous possédons des papiers d’identité, les entreprises en ont aussi. C’est le cas du KBIS, un document officiel, qui prouve l’existence juridique de la société, à un moment donné. Il pourrait donc être demandé, afin de justifier la transaction. Dans ce cas, on le trouvera sur un site spécialisé comme Documentkbis.com.

Lire également : Autoradio : Quelles sont les différences entre les modèles Wince et Android ?

Comment et où acheter un véhicule d’entreprise ?

En réalité, l’achat d’un véhicule, qui sera utilisé par l’entreprise, se passe de la même manière que celui pour le compte d’un individu. La société peut donc choisir de payer le véhicule en entier, en comptant, ou faire un emprunt. On retrouve les mêmes bénéfices pour ces différentes options que lors de tout autres achats d’une société. Un paiement en comptant viendra dégarnir la trésorerie de l’entreprise, mais lui permettra de ne pas s’endetter, alors que l’emprunt obligera l’entreprise à payer des intérêts sur celui-ci, à chaque mois. L’acheteur du véhicule devra se rendre chez un concessionnaire automobile, afin de trouver la voiture qu’il recherche, puis procéder à son achat. Il est aussi possible pour une société d’acheter d’un vendeur privé, si elle désire.

Fiscalité liée à l’achat d’une voiture de société

Le choix du véhicule viendra affecter la fiscalité liée à celui-ci. En effet, s’il s’agit d’un utilitaire, l’entreprise pourra récupérer le montant total de la TVA, payer lors de l’achat. Ce n’est pas le cas, si le véhicule est une voiture normale. Par la suite, les deux types de véhicule pourront être amortis en tant qu’actif dans l’entreprise. Cependant, dans le premier cas, ils sont entièrement déductibles, alors que dans le second, seulement partiellement. Enfin, d’autres dépenses ayant trait à la voiture, telles que l’assurance, l’essence, les péages, les frais de parking et l’entretien, pourront bénéficier de déductions fiscales. Pour ce qui est de l’entretien, ce sera possible seulement pour les véhicules utilitaires.

Lire également : Quelques idées de business dans l’automobile

Avantages et inconvénients d’une voiture de société

Contrairement à ce que plusieurs personnes imaginent, il n’y a pas une grande quantité d’avantages à acheter une voiture sur le compte de l’entreprise. Au contraire, on peut dire qu’il y a plus d’inconvénients. En effet, le seul bénéfice que l’on puisse en tirer, est que tous les frais liés aux véhicules pourront être déboursés directement du compte de l’entreprise. Pour la société, l’achat d’un véhicule voudra dire une augmentation des charges fiscales. De plus, elle devra payer une taxe spéciale : la TVS (taxe sur les véhicules de la société). Elle est basée sur les émissions de CO2 des véhicules dans sa flotte, ainsi que la date de mise en circulation, de chacun d’eux.

Les véhicules de société peuvent être utilisés à des fins personnelles. Cependant, les frais devront être payés par le conducteur, et non par la société.

Article similaire