Divers

Focus sur le marché automobile low-cost

auto low costModèle consistant à proposer à la clientèle des véhicules simplifiés à l’extrême (donc à bas coût), avec le minimum de fonctionnalités, le low-cost continu de gagner du terrain sur le marché de l’automobile. Pour preuve, le constructeur français Renault, pour la seule année 2012, a enregistré une progression de ses ventes de 17%, soit 950 000 voitures vendues. Cet engouement pour la voiture à bas prix n’est pas seulement dû à la crise. C’est aussi la manifestation d’un changement dans les habitudes de consommation, en faveur de ce qui coûte moins cher et qui demeure, malgré tout, de qualité, selon l’analyse d’Arnaud Deboeuf, directeur du programme Entry du groupe Renault.

Quand low-cost et qualité font bon ménage…

Si au début de son lancement, la voiture low-cost devait juste être une « voiture moderne, simple, fiable », elle s’est qualitativement améliorée, grâce à un enrichissement des ses options et fonctionnalités. Renault, qui s’était lancé dans l’aventure de la voiture à bas prix dès 1994, a su peaufiner les contours et l’intérieur de sa Logan pour en faire une voiture respectable. Dans l’ensemble, la qualité de fabrication s’est nettement améliorée en délocalisant l’assemblage des véhicules dans des pays présentant une main-d’œuvre bon marché (Maroc, Roumanie, Russie, Inde…).

A lire aussi : Le guide de la caméra de recul

Cependant, une des raisons essentielles qui expliquent l’amélioration de la qualité, et surtout de la fiabilité des voitures low-cost, c’est qu’elles bénéficient de la mise à l’épreuve set de l’amortissement des pièces qui les constituent. En effet, la voiture low-cost est fabriquée à partir de pièces et de moteurs déjà vendus sur d’anciens modèles, dont les erreurs ont pu être corrigées au fil du temps. Ces pièces ayant déjà été financièrement amorties (grâce à la vente à grande échelle de modèles précédents), il devient plus facile de proposer une voiture fiable, simplifiée et à bas prix. Le grand avantage, c’est que les budgets moyens peuvent s’offrir une voiture pas chère, de qualité, et présentant toutes les fonctionnalités d’un haut de gamme.

Nouvelles sorties et modèles à venir

Chez Renault, la gamme Entry (modèles Logan et Sandero, Duster, et depuis peu, Lodgy et Dokker) retient toutes les attentions. Après le succès incontestable du Duster (155 729 unités vendues sur les cinq premiers), Renault poursuit sa percée sur le marché des voitures low-cost avec le nouveau break de Logan et son modèle dérivé, Lada Largus. Les concurrents européens du constructeur français se positionnent peu à peu avec notamment la Skoda de l’allemande Volkswagen, et le 301 du français Peugeot. Côté asiatique, il faut compter avec la Nano de l’indien Tata et la chinoise Chery, qui devrait incessamment entrer sur le marché européen.

A découvrir également : Comment acheter des pièces détachées de qualité ?

En 2014, on devrait voir émerger de nouveaux modèles de voitures pas chères, à savoir : le C-Cactus de Citroën (même si le constructeur réfute l’idée d’une voiture à bas prix) et la Datsun de Nissan. Renault, attend le début de l’année pour annoncer la sortie d’une nouvelle low-cost en fin 2014.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0