Voiture

La dénomination des moteurs Audi : une exploration détaillée

Depuis août 2017, Audi a introduit une nouvelle manière de nommer ses moteurs. Cette nouvelle nomenclature a remplacé l’ancienne méthode qui se basait sur la cylindrée. Désormais, les moteurs sont classés par tranches de puissance, exprimées en kilowatts (kW). Cette transformation a été mise en place pour harmoniser la gamme et permettre une comparaison plus facile entre différents types de motorisations.

A lire également : Comment connaître l’historique d’une voiture ?

La nouvelle dénomination : qu’est-ce qui a changé ?

Tranches de puissance

La nouvelle nomenclature d’Audi utilise des nombres allant de 25 à 70 pour désigner les tranches de puissance du moteur en kilowatts (kW). Ces tranches évoluent de 5 en 5 et englobent tous les types de motorisations, qu’il s’agisse de modèles thermiques, hybrides, électriques ou plus rares, gaz naturel.

Exemples concrets

  • Une Audi A8 3.0 TDI 286ch est devenue « Audi A8 50 TDI » car elle se trouve dans la tranche « 50 » des moteurs développant entre 272 et 312 chevaux.
  • Une Audi A1 30 TDI désigne un modèle d’une puissance comprise entre 81 et 96 kW (soit entre 110 et 131 ch).

Types de moteurs

La nouvelle appellation est également accompagnée de la référence au moteur de la voiture :

A lire en complément : Achat de véhicule à l’étranger : tout ce qu’il faut savoir

  • TDI (Turbocharged Direct Injection) pour diesel
  • TFSI (Turbo Fuel Stratified Injection) pour les moteurs essence
  • TFSI e pour les modèles hybrides rechargeables
  • e-tron pour les modèles 100% électriques
  • g-tron pour les modèles au gaz naturel

Tableau des Désignations Moteur Audi

Désignation moteur Puissance (chevaux) Puissance (kilowatts)
25 ‹ 110 ch ‹ 80 kW
30 110 – 131 ch 81 – 96 kW
35 145 – 164 ch 110 – 120 kW
40 170 – 204 ch 125 – 150 kW
45 218 – 252 ch 160 – 185 kW
50 272 – 312 ch 200 – 230 kW
55 333 – 374 ch 245 – 275 kW
60 435 – 462 ch 320 – 340 kW
70 544 ch et + 400 kW et +

Pourquoi ce changement ?

Ce changement vise à simplifier la désignation et à permettre une meilleure lecture des différents niveaux de performance. La clarté et la logique des désignations en fonction de la puissance permettent de distinguer les différents niveaux de performance, sans tenir compte de la cylindrée du moteur, puisqu’avec le downsizing, les moteurs avec la plus grosse cylindrée ne sont plus toujours les plus puissants.

Exceptions à la règle

Toutefois, la nouvelle nomenclature d’Audi ne s’applique pas à tous les modèles. Les voitures sportives et de prestige de la marque, tels que les modèles S et RS ainsi que la R8, conservent leurs nomenclatures classiques. Ces modèles sont considérés comme ayant une position supérieure dans la gamme, et leur dénomination reste donc inchangée. Cette exception souligne l’unicité et le caractère distinctif de ces véhicules au sein de la gamme Audi.

La concurrence et la nomenclature des moteurs

En ce qui concerne la concurrence, la méthode de dénomination des moteurs d’Audi est assez unique. D’autres constructeurs automobiles peuvent utiliser des méthodes différentes pour nommer leurs moteurs, souvent basées sur la cylindrée, la puissance ou d’autres caractéristiques techniques. La nomenclature d’Audi, basée sur des tranches de puissance en kilowatts, se distingue donc de celle de ses concurrents. Cette différenciation peut être perçue comme une tentative d’Audi de se démarquer et d’offrir une approche plus claire et plus cohérente de la classification de ses moteurs.

Conclusion

La nouvelle nomenclature des moteurs Audi offre une approche plus cohérente et transparente pour identifier les moteurs. En se concentrant sur la puissance plutôt que sur la cylindrée, Audi a créé un système qui reflète mieux la diversité de sa gamme de véhicules. Cette méthode permet également une comparaison plus aisée entre les différents types de motorisations, contribuant ainsi à une meilleure compréhension pour les consommateurs.

Article similaire