Constructeurs

La Mini, un succès commercial pour BMW

MiniQue ce soit l’originale ou la nouvelle version, cette petite voiture ravit les yeux des passants dans les villes. Retour sur son succès.

La petite histoire

La Mini a été conçue en 1959 pour la British Motor Corporation. Elle a été vendue sous plusieurs marques anglaises, et même une italienne, avant de devenir une marque à part entière.
Fait amusant, cette voiture a été conçue pour prendre des parts de marché à celles qui sont encore ses concurrentes aujourd’hui : la Coccinelle (New Beetle) et la Fiat 500.

La Mini, c’est à l’origine une voiture de femme. Sa petite taille, sa faible consommation et sa maniabilité en font une solide alliée dans les grandes villes. Néanmoins, c’est aussi une voiture de course. Elle a réalisé de véritables exploits lors de rallies, notamment à Monte Carlo. Elle est alors devenue une voiture de sport intéressant les hommes. Aujourd’hui, pour tous, cet adorable petit bijou est un objet de collection recherché. En effet, sa production s’est arrêtée en 2000 pour céder la place à la nouvelle version du constructeur allemand BMW.

La nouvelle version par BMW

En rachetant Rover, BMW a également racheté Mini. Le constructeur allemand a choisi de stopper la production mais, conscient de l’immense potentiel commercial, il a repris le mythe en 2001. La Mini est devenue MINI. En effet, en la modernisant, il en a fait une voiture plus si « Mini » que ça. Il existe même une version break ! BMW propose ainsi trois carrosseries : berline, cabriolet et clubman.
Si l’idée esthétique a été conservée, les dimensions et le confort ont changé. En effet, la MINI est à présent une citadine d’une taille raisonnable (sauf pour le coffre, qui reste petit) et offre un intérieur luxueux. Sièges, matériaux, technologies, puissance… nous sommes au troisième millénaire. Le prix est donc en corrélation avec cette nouvelle philosophie.

La nouvelle MINI est certes un modèle entrée de gamme avec sa propre marque mais doit tout de même correspondre à une clientèle BMW, c’est à dire de catégorie socioprofessionnelle supérieure. En effet, le constructeur espère grâce à elle attirer les consommateurs vers ses modèles traditionnels. A l’instar de la Mini originale, la nouvelle version séduit. Ainsi, les objectifs de vente ont été dépassés. Le succès commercial de la MINI se répercute sur l’ensemble de BMW, comme c’était espéré. De nouveaux modèles sont même développés sur des segments où la marque était jusque là absente.
Que vous optiez pour la Mini ou la MINI, vous aurez le plaisir de vous mettre au volant d’une voiture de légende.