Voiture

Pièces auto d’occasion : l’astuce économie imbattable !

À présent que l’utilisation des pièces de réemploi est encouragée par les pouvoirs publics, chacun peut économiser sur son budget réparation. Finie donc l’époque où les constructeurs monopolisaient le marché des pièces de rechange et où l’on devait payer au prix fort le remplacement des composants défectueux. Plus précisément, la législation en vigueur oblige les prestataires de réparation et d’entretien à utiliser certaines catégories de pièces d’occasion à la place de leur homologue neuf. Rien n’impose cependant les clients à accepter cette proposition, mais ceux qui souhaitent payer moins cher leur réparation n’hésitent pas à le faire. Pourquoi les pièces de réemploi sont-elles moins onéreuses ? Combien d’économies peut-on faire pour ces composants auto ? Qu’en est-il de leur fiabilité ? Tous les détails dans cet article.

Pièces auto d’occasion : pourquoi promettent-elles de faire des économies ?

La raison qui explique pourquoi on peut payer moins cher les pièces auto, c’est que celles-ci sont des composants recyclés qui ont été remis en état avant de réintégrer le circuit de réparation. Certaines sont issues de l’économie circulaire, d’autres reconditionnés dans les usines des équipementiers.

A lire également : Nettoyage de voiture : les erreurs à ne pas faire

Dans le premier cas, les pièces auto de réemploi sont prélevées sur les VHU (véhicules hors d’usage) entreposés dans les broyeurs et centres agréés. Avant que ces VHU ne soient envoyés à la casse, ils sont démontés afin que les recycleurs puissent récupérer tous les composants qui peuvent être réutilisés. Ces professionnels les revalorisent par la suite et les remettent en état conformément à la procédure d’échange standard. Avant d’alimenter le stock des revendeurs et garages, l’État leur attribue le label PIEC (pièce issue de l’économie circulaire).

Dans le second cas, les pièces auto d’occasion sont issues de la gamme d’échange standard. Ce sont plus précisément des composants auto défaillants que les garagistes ont fait parvenir aux équipementiers pour que ces derniers les remettent à neufs et les « refiabilisent ». Donc, à l’instar des PIEC, les pièces auto reconditionnées s’inscrivent dans une logique d’écoresponsabilité.

Lire également : La différence entre un cabriolet et un roadster ?

Les PIEC sont vendues jusqu’à 70 % moins chères que les pièces auto neuves équivalentes selon leur type et leur rareté. Les composants auto en échange standard promettent quant à eux une économie pouvant aller jusqu’à 60 %.

pièce auto d'occasion

Les pièces auto d’occasion sont-elles fiables, qualitatives et compatibles ?

Seules les PIEC et les pièces auto reconditionnées le sont. Contrairement aux composants auto revendus par les particuliers, elles sont sécurisées, c’est-à-dire qu’on leur a offert un second cycle de vie dans le respect de la procédure d’échange standard. Leur traçabilité est de surcroît vérifiable. Ces pièces d’occasion sont majoritairement d’origine constructeur, puisqu’elles ont été extraites sur une automobile afin d’être remises en état ou reconditionnées. Le fait qu’elles soient originales les rend plus qualitatives que les pièces neuves compatibles d’entrée de gamme.

Pour trouver ces pièces auto de réemploi, il convient de solliciter un site spécialisé dans l’occasion et qui est en partenariat avec des recycleurs dûment sélectionnés pour leur agrément et leur fiabilité. Si l’on souhaite opter tout particulièrement pour les PIEC, on peut bien sûr se rendre directement dans l’une des casse-auto agréée établie en France.

Article similaire