Pratique

Quelles sont les différentes solutions de financement pour l’achat d’une voiture ?

Aujourd’hui, de nombreuses solutions de financement existent et les conducteurs peuvent acquérir un véhicule sans pour autant en devenir propriétaire. Ce changement de paradigme s’inscrit dans la mutation de notre société de consommation vers une société de services. La notion de propriété n’est plus si importante et les consommateurs privilégient la location, plus accessible et agile. Retour sur les différentes solutions de financement disponibles pour l’achat d’une voiture.

Acheter sa voiture à crédit : un financement classique

S’il perd du terrain face à la popularité de la location, l’achat de voiture continue de séduire de nombreux conducteurs. Généralement financé à crédit, il s’adresse principalement aux automobilistes accordant de l’importance à la propriété du véhicule.

Le financement d’une voiture à crédit est également idéal pour les conducteurs souhaitant maîtriser leur investissement de bout en bout. Ils peuvent ainsi négocier leurs taux d’intérêt, bénéficier de frais de dossiers réduits, mais aussi être couverts en cas de coup dur.

On distingue généralement deux types de crédits pour acheter sa voiture : le crédit auto et le prêt personnel. Le crédit auto est un financement dit de « crédit affecté », cela signifie qu’il est exclusivement dédié au financement du véhicule. Le prêt personnel consiste à souscrire à un crédit à la consommation dont une partie est dédiée à l’achat de la voiture. N’étant pas spécifiquement affecté à l’achat du véhicule, il comporte plus de risques, notamment celui d’un surendettement.

La location avec option d’achat : un juste compromis entre l’achat et la location

Situé à mi-chemin entre la location longue durée et l’achat classique à crédit, la location avec option d’achat, aussi connue sous l’appellation de leasing, permet de profiter de loyers avantageux sur une durée déterminée, tout en gardant l’option de devenir propriétaire du véhicule en fin de contrat.

Cette option de financement est actuellement très en vogue, car elle permet aux conducteurs de s’offrir tous types de voitures, neuves ou d’occasion, tout en s’acquittant de loyers minimes. Selon le montant de son apport, l’engagement de kilométrage et la durée du contrat de leasing, ces loyers peuvent être très intéressants.

Autre avantage à la location avec option d’achat, elle peut embarquer des assurances et garanties complémentaires auxquelles un propriétaire de véhicule devrait souscrire à travers un crédit classique. Étant locataire, le conducteur n’a pas à se soucier de ce genre de détail, tout est inclus dans son contrat de leasing.

Le succès de la LOA est tel que de nombreux concessionnaires haut de gamme proposent de financer des véhicules en leasing. Chez certaines marques telles que Tesla, où le ticket d’entrée à l’achat est élevé, on enregistre jusqu’à 57% de financements en leasing. Une tendance dont certains sites ont su s’emparer, c’est notamment le cas de Vivacar, les experts du leasing de voitures d’occasion sur internet.

La location longue durée : un financement sur le long terme

À l’opposé de l’achat à crédit, on trouve la location longue durée (LLD). Celle-ci consiste, pour un conducteur, à s’engager sur une durée déterminée dans la location d’un véhicule moyennant le versement de loyers.

Si ces loyers sont certes avantageux, reste qu’au terme de cette location, le locataire doit restituer le véhicule. De plus, dans le cas où des dégradations seraient constatées à l’état des lieux de sortie, le conducteur devra s’acquitter de frais supplémentaires couvrant la rénovation du véhicule.

Il s’agit donc d’une option de financement adaptée aux conducteurs n’étant pas attachés à leur véhicule, bénéficiant d’un petit budget, mais étant surtout soigneux et non-susceptibles de rendre un véhicule en mauvais état.

Les automobilistes bénéficient désormais d’un large panel de solutions pour financer l’achat d’une voiture. Achat, location ou leasing, ils doivent alors s’interroger sur leur capacité d’emprunt, leur solvabilité, mais aussi leur rapport à l’automobile.