Pratique

Votre assurance auto a été résiliée pour défaut de paiement ? Tout n’est pas perdu !

Si un assuré ne s’est pas acquitté de ses cotisations dans les 30 jours suivant sa mise en demeure, l’assureur est en droit d’appliquer la suspension de la garantie du contrat d’assurance auto. L’assuré se retrouve donc en situation de mauvais payeur.

Il peut s’avérer difficile de trouver une assurance auto après une résiliation pour défaut de paiement, notamment si le conducteur a rencontré des difficultés pour payer ses primes d’assurance.

Beaucoup de compagnies d’assurance peuvent alors lui opposer un refus d’assurer. Cela crée deux problèmes majeurs. D’une part, le conducteur résilié reste redevable de l’intégralité de la cotisation impayée jusqu’à son complet remboursement. De l’autre, trouver une nouvelle assurance à un prix raisonnable devient important et très compliqué. Néanmoins, certains assureurs apportent une solution afin d’aider les conducteurs résiliés.

Assurance voiture résiliée

Les offres spéciales « conducteurs résiliés »

Les assureurs spécialisés dans les « profils à risque » ont mis en place des solutions en proposant des formules d’assurance pour conducteurs résiliés aux tarifs bien moins chers, combinés à des garanties intéressantes. Ils peuvent donc souscrire à une assurance auto mauvais payeur. Pour trouver un contrat adapté à leur situation particulière et éviter de nouvelles difficultés financières, il est aussi conseillé aux résiliés de comparer les offres d’assurance auto avant de faire leur choix. La comparaison est simple, gratuite, rapide mais surtout spécialisée. Les contrats sont généralement proposés par des assurances-auto qui ne travaillent qu’avec des conducteurs résiliés et qui sont en capacité de proposer des couvertures à des prix raisonnables.

Assurance voiture résiliée

Une réduction de risque pour réduire la prime d’assurance

Les conducteurs résiliés peuvent également trouver un moyen de réduire la prime d’assurance. Il existe, en effet, une possibilité d’obtenir une résiliation du contrat indirectement en demandant une réduction de la prime, suite à une réduction de risque.

Cette demande est prévue par l’article L113-4 du Code des assurances. Selon cet article, l’assuré peut en cas de diminution du risque, dénoncer le contrat.

Il est alors prévu un délai de 30 jours pour que la résiliation soit effective. L’article dispose d’ailleurs que l’assuré peut demander un remboursement en ce qui concerne les périodes du contrat durant lesquelles le risque n’a pas couru, mais pour lesquelles il s’est acquitté de son paiement à travers une prime annuelle. Le changement ici, doit être assez significatif pour consister en une réduction du risque.