Divers

La technologie et l’automobile : gros plan sur la voiture d’aujourd’hui et de demain

voiture future

L’aptitude d’un conducteur à maîtriser son véhicule et sa connaissance du code de la route en vigueur demeurent des critères de sécurité importants. Toutefois, la technologie a désormais tendance à prendre le pas sur le facteur humain, dans le cadre de la conduite des véhicules modernes. L’électronique embarquée vient aussi bien améliorer les performances mécaniques et énergétiques de la voiture, que le confort des occupants.

Les technologies à but mécanique

Les systèmes de freinage électroniques envahissent les berlines récentes. Lorsque le pilote appuie légèrement trop sur l’accélérateur, un régulateur de vitesse, couplé avec le système de freinage et le GPS qui intègrent les vitesses autorisées sur chaque tronçon de parcours, vient réduire, de manière autonome, la vitesse du véhicule. Derrière son volant, le pilote n’influe plus sur l’allure du véhicule. Ce système à une influence bénéfique sur la consommation de carburant, grâce au maintien d’une allure raisonnable constante.

Une technologie pointue vient également, plus indirectement, améliorer la sécurité de votre véhicule. Les stries visibles sur les pneumatiques automobiles ne sont pas l’œuvre d’un artiste sculpteur du caoutchouc. Il s’agit d’un savant réseau, conçu avec des logiciels de reconstitution en trois dimensions, qui offre une évacuation optimale de l’humidité. L’adhérence de votre voiture sur les revêtements routiers humides est ainsi améliorée, technologiquement.

Les technologies optionnelles de confort

La technologie se niche aussi dans les appareils high-tech embarqués. Le lecteur de cd relié aux enceintes et à votre mobile par une technologie bluetooth par exemple. Absence totale de fil dans l’habitacle. Lorsque votre mobile sonne, la musique s’arrête et votre conversation est relayée par les enceintes, pour une qualité sonore optimale et une position main libre. A cela s’ajoute le GPS dernier cri qui vous guide partout grâce à une connexion satellitaire.

Petit à petit, le pilote nourrit l’impression de s’asseoir dans une annexe de son appartement, dans un prolongement mobile de son salon, d’écouter de la musique, d’utiliser Internet via un écran intégré et de laisser le véhicule réguler la vitesse puis trouver la route. Il tourne encore le volant pour l’instant, mais jusqu’à quand ?