Voiture

Pneumatique : quelle est la réglementation concernant l’usure ?

Parce qu’ils sont le seul point de contact entre votre véhicule et la route, les pneus jouent un rôle primordial dans votre conduite et votre sécurité au volant. En effet, rouler avec des pneus usés réduit considérablement l’adhérence du véhicule et augmente les risques d’accident. C’est pourquoi la loi a défini un certain nombre de règles les concernant, notamment relatives à l’usure. Quelles sont les normes à respecter ? Comment savoir s’il faut changer ses pneumatiques ? Qu’est-ce qu’un témoin d’usure ? Quelles sont les sanctions en cas de pneus non réglementaires ?

Réglementation sur les pneumatiques : que dit la loi ?

Selon l’article R314 du Code de la route, il y a quelques obligations que l’on doit respecter en matière de pneus. Ainsi, la loi prévoit que deux pneumatiques montés sur un même essieu doivent :

A lire aussi : Combien coûte un pneu Michelin ?

  • Être de la même marque et de dimensions identiques ;
  • Avoir le même indice de vitesse et de charge ;
  • Avoir la même structure, la roue de secours faisant exception ;
  • Être en bon état, c’est-à-dire qu’ils ne doivent présenter aucune déchirure profonde, ni de trous ;
  • Avoir une usure maximale légale de 1,6 mm chacun. Autrement dit, les deux pneus ne doivent présenter aucun point où la profondeur des rayures est inférieure à 1,6 mm. Même si c’est le seuil minimum, il est fortement conseillé de ne pas attendre que les pneus atteignent cette cote légale avant de les remplacer.
  • Les rayures principales des deux pneus ne doivent pas présenter une différence de plus de 5 mm.
  • Pour les véhicules à 4 roues motrices, les 4 pneus doivent obligatoirement être identiques, sauf recommandation du constructeur. De plus, il est recommandé de les remplacer en même temps pour éviter un quelconque problème engendré par la différence d’usure.

Maintenant que vous connaissez toutes les réglementations concernant l’usure des pneus, il est temps de vérifier si les vôtres sont en conformité avec la loi en vigueur. Le mieux est de se rendre chez un spécialiste comme celui que l’on peut trouver sur le site http://www.frontlines.fr pour s’assurer d’un contrôle des pneumatiques fiable et de qualité.

règlementation usure pneu

A découvrir également : Les stickers voiture tiennent-ils bien ?

Quels sont les risques encourus en cas de pneus non réglementaires ?

Bien évidemment, si ces obligations légales ne sont pas respectées, le propriétaire du véhicule risque des sanctions. En effet, le non-respect des réglementations concernant les pneumatiques vous expose à une contravention dite « de 4e classe ». Celle-ci équivaut à une amende d’un montant forfaitaire de 135 euros qui peut être minorée à 90 euros ou majorée à 375 euros, selon la gravité des cas.

Dans les cas extrêmes où l’état des pneus est susceptible de compromettre la sécurité du conducteur et des autres usagers de la route, les autorités peuvent demander l’immobilisation pure et simple du véhicule.

Quand dois-je changer mes pneus ?

En règle générale, la durée de vie varie d’un pneu à l’autre. En moyenne, celle-ci est de 20 000 km pour les pneus d’entrée de gamme, 30 000 km pour les pneus de milieu de gamme, et 50 000 km pour les pneus premium. Cependant, il ne s’agit là que d’une estimation, car en réalité, la vitesse d’usure d’un pneu dépend de beaucoup de paramètres tels que les habitudes de conduite, la géographie ou encore la qualité des pneumatiques.

Alors afin d’assurer votre sécurité au volant, vous devez régulièrement contrôler l’usure de vos pneus sans attendre qu’ils atteignent le seuil limite du kilométrage. Pour ce faire, le témoin d’usure sera votre principal allié.

Le témoin d’usure de pneumatiques : qu’est-ce que c’est ?

Avez-vous déjà remarqué les petites excroissances de caoutchouc sur les pneumatiques des véhicules ? C’est ce que l’on appelle les témoins d’usure. Si habituellement ceux-ci sont disposés dans les rainures des pneumatiques, sur certains pneus les témoins d’usure sont directement incorporés sur la surface de la bande de roulement.

Comment contrôler l’état de ses pneus grâce aux témoins d’usure ?

Pour inspecter les témoins d’usure de vos pneumatiques, commencez par arrêter votre véhicule sur une surface plane. Ensuite, tournez votre volant vers la gauche ou vers la droite de manière à orienter vos pneus de 45 °, ceci afin de donner un maximum de visibilité à la surface de roulement. Après cela, vous pouvez enfin sortir de votre véhicule pour inspecter vos pneus.

contrôler pneu témoin usure

Pour mesurer l’usure d’un pneu grâce aux témoins, la technique est très simple : il vous suffit de passer votre doigt sur différents endroits de la surface du pneu. Si vous sentez que le témoin est à la même hauteur que la gomme restante, alors il serait temps pour vous de remplacer vos pneumatiques dans les plus brefs délais. En effet, le fait que le témoin se trouve à la même hauteur que la gomme restante signifie que le pneu de votre voiture est déjà inutilisable d’un point de vue légal.

Contrôler l’usure de ses pneus avec une jauge de profondeur pour plus de précision ?

Si vous souhaitez avoir plus de précision concernant la profondeur exacte des rainures de vos pneumatiques, alors utilisez une jauge de profondeur. Accessible pour une modique somme, cet outil est facilement trouvable dans les garages ou dans les magasins spécialisés. Pour tester l’usure avec cet outil, insérez-le dans les rainures du pneu à plusieurs endroits. Pour que vous puissiez prendre la route en toute quiétude, la hauteur des rainures doit être au minimum 1,6 mm sur toute la surface du pneu.

Si vous n’arrivez pas à vous procurer une jauge de profondeur, notez qu’il existe aussi une autre solution appelée la « technique de la pièce ». Cette technique consiste à insérer une pièce de 1 euro dans la rainure du pneu. Si les étoiles gravées sur le bord de la pièce apparaissent, alors votre pneumatique a atteint la limite d’usure et vous devez le remplacer.

Attention concernant les pneus d’hiver, si vous souhaitez les contrôler, la réglementation n’est pas la même. En effet, la plupart des constructeurs préconisent une profondeur de sculpture de 4 mm pour ces types de pneus, au lieu de 1,6 mm.

Article similaire