Actualité

Quels changements prévus pour 2019 dans le monde de l’automobile ?

Comme chaque année, le 1er janvier apporte son lot de changements. Certaines lois et d’autres mesures votées dans les années précédentes s’appliqueront à partir du 1er janvier 2019, alors que d’autres changements prévus ont été annulés suite au mouvement des Gilets jaunes. Voici donc un résumé de ce qui va changer pour les automobilistes français, dès le début de cette nouvelle année.

Le renforcement de la prime à la conversion

La prime à la conversion est un dispositif mis en place par l’État pour encourager les ménages les plus modestes à se séparer de leurs vieux véhicules polluants et à se tourner vers des véhicules plus récents et plus propres. La prime peut aller jusqu’à 2 500 € si vous achetez un véhicule électrique. La grande nouveauté de l’année 2019, c’est que les ménages les plus modestes verront le montant de cette aide doubler et elle pourra donc atteindre 5 000 €.

Le montant de l’aide démarre à 1 000 € selon la situation du ménage et le véhicule dont il se débarrasse. Il faut que ce soit un véhicule diesel d’avant 2001 ou un véhicule à essence d’avant 1997. Surtout, il faut qu’il soit remplacé par un véhicule qui émet moins de 130g/km de CO2. Enfin, la bonne nouvelle, c’est que cette prime est également valable sur les voitures d’occasion, que vous les achetiez comptant ou en loa comme sur le site Zanzicar.

L’éthylotest antidémarrage, bientôt obligatoire ?

L’éthylotest antidémarrage, c’est un système électronique de lutte contre les conduites dangereuses liées à la consommation d’alcool. Les véhicules qui en sont équipés exigent que le conducteur souffle dans l’éthylotest avant de démarrer le véhicule. Si l’éthylotest détecte une alcoolémie trop élevée, il refuse de démarrer la voiture.

Ce système est loin de faire l’unanimité et il n’a pas encore été adopté. Cependant, à partir du 1er janvier 2019, tous les préfets pourront obliger les conducteurs interpellés avec un taux d’alcoolémie compris entre 0,8 et 1,8 g/l à équiper leur véhicule d’un éthylotest antidémarrage pendant six mois. Cela permettra au conducteur d’échapper à la suspension de permis.

Les changements annulés par les Gilets jaunes

Le mouvement de grande ampleur des Gilets jaunes aura forcé le gouvernement à reculer sur un nombre important de mesures. Parmi celles qui concernaient les conducteurs et qui ont été annulées, on retrouve notamment l’augmentation du prix des péages. En réalité, elle n’est pas vraiment annulée, mais seulement reportée et devrait être compensée l’année prochaine. En attendant, pas d’augmentation en 2019.

Enfin, le durcissement du contrôle technique, notamment à l’égard des véhicules diesel, qui était prévu pour le 1er janvier 2019, est finalement repoussé au 1er juillet 2019. Un report de six mois censé donner un sentiment de victoire aux Gilets jaunes, mais ils n’ont pas vraiment été dupes.