Actualité

Le rôle de l’impression 3D dans le sport auto

Aujourd’hui, l’impression 3D ou la fabrication additive est en train plein essor, explorant de nouvelles possibilités de production. Avec la possibilité de créer différents types de pièces sans se soucier de la complexité, cette technologie offre l’innovation dans de nombreux domaines. Le sport, et notamment le sport automobile, fait partie de domaine qui profite des atouts procurés par cette technologie.

À quoi sert l’impression 3D dans le domaine sportif ?

Dans la compétition sportive, rien n’est laissé au hasard, chaque élément à son importance pour assurer la victoire. C’est dans cette optique que les constructeurs visent à améliorer l’équipement utiliser par les sportifs pour profiter d’un avantage concurrentiel, si petite soit-elle, qui fait la différence. Pour cela, l’impression 3D se présente comme une technologie pertinente pour optimiser les performances de l’équipement en proposant des conceptions sur-mesure. Il y a déjà de nombreuses disciplines sportives qui ont déjà adopté l’usage de cette technologie comme le cyclisme par exemple. En 2015, le coureur britannique Bradley Wiggins a utilisé un guidon personnalisé fait avec l’impression 3D. Cela lui a permis de battre son propre record de distance parcourue en 1 h ou 60 minutes. Les sports automobiles figurent également dans la liste des sports utilisant cette technologie, les écuries automobiles font appel à constructeurs d’imprimantes 3D pour disposer de pièces d’auto plus performantes.

Lire également : Fan d’automobile : voilà une bonne idée de cadeau pour Noël

Quelle est la place de l’impression 3D dans le sport automobile ?

Les sports automobiles font partie des premiers sports à utiliser la technologie de l’impression 3D. C’est d’ailleurs cette discipline qui a porté en premier l’usage des imprimantes 3D dans ce domaine. Il faut savoir que dans cette discipline, les moyens à disposition des écuries sont conséquents. De plus, ces dernières sont prêtes à débourser énormément pour assurer que les performances mécaniques et permettre aux pilotes de donner le meilleur sur la piste. Ainsi, la place de l’impression 3D dans le sport automobile est prépondérante. Cette technologie propose de nombreux avantages non négligeables comme la possibilité de créer des pièces aux formes complexes, inaccessibles sur les fabrications traditionnelles de masse comme l’injection plastique. Ensuite, il y a la réduction de délais de production, avec un processus permettant de prototyper et de tester rapidement. En dernier, il y a la réduction de cout avec un processus plus simple, plus rapide et innovant.

Quelles pièces pour automobile peut-on fabriquer avec une imprimante 3D ?

Les imprimantes permettent de créer plusieurs types de pièces d’une auto de course. Il existe de nombreux exemples d’utilisation de l’impression 3d Toulouse dans les sports autos comme lors de la course automobile de Pikes Peak de 2017. À cette occasion, le pilote français Romain Dumas utilisait des portes-moyeux imprimés en 3D sur la Norma MXX RD Limited. Pour rappel, il a gagné cette course. Sinon, on peut aussi évoquer la Czinger 21C (sortie 2020), un hypercar dont le châssis en alliage métallique et en fibre de carbone a été complètement fait par impression 3D. Il s’agit d’une innovation exclusive que le constructeur a brevetée et protégée.

A lire aussi : L'évolution de l'industrie automobile à la fin du XXème siècle

Bref, la technologie de l’impression 3D est pertinente pour le monde du sport, surtout le sport automobile. La personnalisation, la réduction de délai et de coût sont proposées. De nombreux cas d’usage pratique dans des courses permettent d’illustrer ses avantages.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0